• Dinan intra-muros

    Dinan intra-muros

  • Diagnostic amiante avant travaux Dinard

    Diagnostic amiante avant travaux Dinard

  • Bâtiment expertise energie Pays de la Loire

    Bâtiment expertise energie Pays de la Loire

  • Vente et achat d'immeuble diagnostic dans les Côtes d'Armor

    Vente et achat d'immeuble diagnostic dans les Côtes d'Armor

  • Depistage du radon Bretagne

    Depistage du radon Bretagne

  • Expertise énergie architecture Pays de la Loire

    Expertise énergie architecture Pays de la Loire

  • Expertise immobilière avec le cabinet CEDI2M

    Expertise immobilière avec le cabinet CEDI2M

  • Expertise pathologie du bâti en Bretagne

    Expertise pathologie du bâti en Bretagne

  • Rénovation énérgétique

    Rénovation énérgétique

Etat Parasitaire du bâti


La sensibilisation des propriétaires de bien infesté par des agents de dégradations biologique du bois (ADBB) le plus communément rencontrés en Métropole.  Il est souhaitable de recourir à un professionnel pour définir le type exact de ou des agents biologiques, faire évaluer l’étendue des dégâts et définir le mode opératoire pour l’éradication.
 
Il existe 4 familles d’agents de dégradations biologiques du bois le plus communément rencontrés en Métropole et Outre-Mer (liste non exhaustive)
Agents
Genre
Types
Observations
Les insectes à larves xylophages Coléoptères
 
- Du genre des Cerambycidae
- Du genre des Bostrychidae
- Du genre des Anobiidae
- Du genre des Curculionidae
  • Capricorne des maisons, Capricorne du chêne, Hespérophanes, ...
  • Bostryches, Lyctus …
  • Grosses Vrillettes, Petites Vrillettes, Vrillettes des livres, Vrillettes des meubles…
  • Charançons du bois
Les Insectes Nidificateurs
Hyménoptères et Coléoptères
- Certaines abeilles de la famille des Apidae (Xylocopes…)
- Certaines espèces de fourmis de la famille des Formicidae
- Les agents de piqûres noires des familles des Scolytidae et Platypodidae
Nota : des Hyménoptères à larves xylophages de la famille des Siricidae. Les adultes pondent dans du bois frais et les larves peuvent finir leur développement dans du bois mis en œuvre (principalement les Sirex).
Les Termites
Isoptères
- Le genre des Reticulitermes (5 espèces de termites souterrains : flavipes ; lucifugus ; banyulensis ; grassei ; urbis.)
- Le genre des Kalotermes et des Cryptotermes (termites de bois secs)
- Le genre des Coptotermes : Réunion, Guyane, Guadeloupe (termites souterrains)
- Le genre des Prorhinotermes : Réunion (termites souterrains)
- Le genre des Heterotermes : Guyane, Guadeloupe, Martinique (termites souterrains)
- Le genre des Termitidae (termites arboricoles) Guyane, Guadeloupe, Martinique.
Les Champignons de discolorations
Ces champignons n’affectent en pratique que la présentation esthétique. Ils peuvent dégrader les revêtements décoratifs.
- Bleuissement,
Champignons causant une coloration permanente de bleue à noire, d’intensité et de profondeur variables, principalement dans l’aubier de certains bois. Ceci n’entraîne pas de changement important des propriétés mécaniques mais peut augmenter la perméabilité.
- Moisissures
Champignons apparaissant sur la surface des bois humides en taches diversement colorées uniquement si l’humidité de surface dépasse 20 % (m/m) (par exemple dans le cas d’une humidité relative très élevée ou de condensation). Ils n’entraînent pas de modifications des propriétés mécaniques du bois. Ils revêtent une importance particulière pour le bois si l’altération d’aspect est indésirable ou inacceptable.  Ces champignons ne sont pas spécifiques au bois et peuvent apparaître sur divers matériaux présentant une humidité élevée.
Les Champignons
Basidiomycètes
 
De nombreuses espèces de champignons peuvent occasionner des dégradations sur les bois d’œuvre.
responsable de la pourriture cubique
Les agents de la pourriture cubique détruisent la cellulose du bois
-Mérules (5 espèces.)
Serpula lacrymans (ou mérule des maisons), Serpula himantioides (ou mérule mince), Leucogyrophana pulverulenta (ou petite mérule), Leucogyrophana pinastri (ou mérule épineuse), Leucogyrophana mollusca (ou mérule molle).
-Coniophores (2 espèces.)
-Polypores, Lenzites (5 espèces.)
-Trametoïdes (3 espèces.)
-Agaricoïdes (1 espèce.)
Les lignivores : Ce sont des champignons capables de dégrader le bois appartenant à de nombreuses espèces présentes dans l'atmosphère sous forme de spores. Il suffit que ces spores tombent sur du bois humide pour qu'elles germent et que les filaments qu'elles créent pénètrent dans le bois. Ce phénomène ne peut avoir lieu que dans le bois humide puisqu'il nécessite en général un apport d'eau. D'autres facteurs moins importants que l'humidité interviennent pour favoriser le développement fongique et son action de destruction. Ainsi, bien que ces organismes se complaisent dans une atmosphère non ventilée, voire confinée, ils ont absolument besoin d'oxygène et d'une température élevée pour croître
responsable de la pourriture fibreuse
Les aspects de la pourriture fibreuse dégradent simultanément la lignine et la cellulose.
-Corticies (5 espèces.)
-Polypores (3 espèces.)
-Trametoïdes (1 espèce.)
-Cupulés (1 espèce.)
-Agaricoïdes (4 espèces.)
Les lignicoles : Ce sont des champignons capables de dégrader la lignine. Le bois se décompose en fibrilles et prend une couleur très claire. Ces champignons nécessitent des taux d'humidité très élevés (fuites d'eau continues)
Les champignons de pourriture molle
La pourriture molle est le résultat de l'action destructrice de champignons lignivores, caractérisée par un ramollissement superficiel du bois dont la couleur devient noirâtre. En séchant, il se craquelle dans deux directions rappelant la pourriture cubique.
-10 espèces
Champignons causant un type de pourriture caractérisée par un ramollissement de la surface du bois quoiqu’ils puissent aussi provoquer de la pourriture en profondeur. Ces champignons ont besoin d’une humidité du bois plus élevée que les basidiomycètes. Ils sont d’une importance particulière pour le bois au contact du sol ou dans l’eau.
Ce type de champignon apparaît dans des bois gorgés où l'altération peut être importante (tour de réfrigération, bois au contact du sol).
Les champignons lignivores d’agents d’échauffure
- En général du genre Stereum….
L'échauffure est une altération due à un champignon lignivore qui atteint certaines essences de bois, feuillus et résineux, fraîchement abattus. Si l'attaque n'est pas stoppée, l'échauffure peut évoluer en pourriture fibreuse.
Développement des champignons lignivores d’agent de pourriture cubique :
A la base de tout développement, il y a présence d’un taux anormal d’humidité : vapeur d’eau dans les pièces ou recoins mal ventilés (caves, salles d’eau, cuisine, combles mal isolés), eau stagnante, infiltration, condensation.  Une température ambiante supérieure à 10°C est le deuxième facteur nécessaire au développement des champignons. Le processus commence lorsque des spores se déposent sur une pièce de bois suffisamment humide (c’est-à dire renfermant entre 30% et 40% d’humidité) pour permettre leur germination. Les spores sont de microscopiques granules très légers qui sont véhiculés par l’air, l’eau et les animaux. Elles sont donc omniprésentes dans notre environnement. La germination d’une spore produit un filament microscopique (hyphe) constitué de cellules mises bout à bout. Progressivement, de nouvelles cellules sont formées, soit aux extrémités de l’hyphe, soit par ramification, pour donner le corps du champignon, le mycélium. Au sein de la matière ligneuse infectée, les hyphes se fraient un passage de cellule en cellule et, grâce au système enzymatique spécifique qu’ils excrètent, le champignon digère progressivement certains constituants des cellules du bois (champignons saprolignivores).
La mérule développe un mycélium qui peut prendre la forme d’un voile, de coussinets, de galettes ou de cordons (cordons mycéliens). La fonction de ces cordons mycéliens ou rhizomorphes est d’acheminer l’eau et les substances nutritives de l’endroit où le champignon les trouve vers l’ensemble de son mycélium, lui permettant ainsi de se propager dans des zones qui ne lui sont a priori pas favorables. Ce développement superficiel peut donc se faire sur des matériaux non assimilables, tels que les maçonneries ou la terre.
Risque d’infestation très faible
Risque d’infestation - Teneur en eau dans le bois anormale
Pourcentage humidité relative
…………………15%
………………..20%
30%
…….40%
…….50%
……..60%
………………...100%.................
 
 <                   Survie des mérules          >
 
< Autres champignons lignivores de pourriture cubique               >
<Champignons lignicoles de pourriture fibreuse                           >
<Champignons de pourriture molle                                               >
 
 
<Développement des Mérules >
 
 
 
 
 
Nota :  Les champignons sont les révélateurs d’un problème d’humidification prolongée du bâti ... et n’attaquent que les bois humides et non ventilés.
Méthodes employées pour les investigations 
Norme NFP 03-200
- préciser le type de pourriture Cubique, fibreuse, molle
- identifier les éléments infestés et ceux qui ne le sont pas, sans démontages ni sondages destructifs »
- infestation = présence ou indice de présence, sans préciser l’état d’activité
Norme NF EN 14128
 
 
- la nécessité de recourir à des produits curatifs doit découler d’un diagnostic soigné d’expert ou de spécialistes qualifiés destiné à déterminer les causes précises du dommage à réparer.
 
Norme TS 150003
 
- précise les investigations à mener, les opérations de traitement et travaux complémentaires indispensables ...
 
 
Lutte contre une attaque fongique après une expertise effectuée par un professionnel de l’éradication, quels sont les traitements appropriés :
 
Zone sèche
Zone en cours de séchage
Zone humide
Si présence de Mérule et Coniophores
Traitement de surface bois et murs de la zone infestée.
Traitement de surface bois et murs de la zone infestée, éventuellement traitement en profondeur.
Traitement en profondeur et traitement de surface bois et murs de la zone infestée.
Si présence d’autre Champignon
Traitement de surface bois contre les insectes.
Traitement de surface bois contre insectes et champignons, éventuellement traitement en profondeur.
Traitement en profondeur et traitement de surface bois contre insectes et champignons.

 

Etat parasitaire avant travaux